Le moyen de transport autonome aurait refusé une priorité


La voiture Google car est un véhicule sophistiqué, il utilise un programme qui permet de détecter et analyser la situation. Le jour de la St Valentin (14 février) la voiture autonome de la société, aurait eu un accident sur les routes californiennes.

La Google Car de la firme Alphabet, aurait provoqué un accrochage avec un bus. La voiture est devenue amoureuse du bus public, en refusant une priorité. L'information est visible dans le rapport, la route était bouchée avec des sacs.

Selon ce qui est dit, il y avait des sacs de sables. La voiture de Google s'arrête pour laisser passer les autres voitures, puis passe sur la voie centrale. Le véhicule commence a se dégager puis percute un beau bus à 25 km/h.

Au moment du choc, la voiture roulait apparemment à 3 km/h. En réalité le cerveau de la voiture (Intelligence artificielle) pensait que le bus qui venait par derrière, allait laisser passer la Google Car en freinant.

Elle pensait pouvoir s'insérer mais ce ne fut pas le cas.

La Google car aurait refusé une priorité à Mountain View


Voiture sans conducteur Google


Google de son côté finit par reconnaître, que la voiture aurait du ne pas bouger. Si elle n'avait pas bougé, il n'y aurait pas eu cette collision. Le second conducteur (Qui regardait dans le rétroviseur.) pensait lui aussi que le bus allait s'arrêter.

Il y a de fortes chances ! Pour que la Google car ne recommence plus cette erreur. Google a certainement fait en sorte, que cela ne se reproduise pas. Il affirme que les voitures comprendront mieux, le fonctionnement des bus.

Il s'agit ici du premier accident de la voiture autonome, heureusement personne n'a été blessé dans l'accident. La société utilisera l'accident qui s'est produit, pour améliorer sa voiture automatique.

De toute façon ! Il fallait bien que ça arrive un moment ou l'autre. C'est donc l'une des 23 Lexus de la firme, qui accroche un bus. Pourtant c'est une voiture qui contient des tonnes de capteurs, la météo semblait pas superbe.

Il faut maintenant espérer que cela ne se reproduit pas.