Facebook lutte contre la vente illégale d'armes sur le réseau social

Image facebook vert


Celui-ci changera les règles pour lutter contre cette pratique


Le réseau social Facebook se décide de lutter contre la vente illégale d'armes. Le policier du Web risque de te tirer les oreilles si tu fais ça.

Il faut savoir que certaines personnes n'hésitent pas d'utiliser Facebook et Instagram, pour vendre des armes à feu.

Plusieurs articles montrent et dénoncent le comportement des gens sur le réseau social. Il est certain que nous voyons des annonces surprenantes sur les murs..

Quelqu'un disait qu'il ne fallait que quinze minutes pour obtenir une arme sur Facebook, le leader des réseaux sociaux à l'heure actuelle.

Il est important de protéger les mineurs, ils sont exposés au danger des armes. Des nouvelles règles doivent apparaître prochainement.

Elles concerneront les débordements suite aux ventes d'armes. Les personnes de moins de 18 ans ne pourront pas visualiser les publications.

Dans le cas ou celui-ci souhaite visualiser une page sur les armes, il ne pourra plus la visualiser puisque l'accès sera tout simplement bloqué.

Mais qui dit que les mesures prises sont suffisantes pour ne pas contourner les divers blocages que Facebook souhaite mettre.

Satisfaire les gens en modifiant quelques petites choses


Image du bouton j'aime de Facebook


Seulement ! Il suffit de changer quelques petites choses pour contourner. Par exemple, donner une mauvaise date de naissance.

Les pages concernées devront aussi rappeler que l'achat ainsi que la vente puis l'utilisation des armes à feu, est encadré par la loi.

Pour la vente et l'achat, il faut remplir certaines conditions. Le réseau social n'est pas un commerce ! Encore moins de vendre illégalement des armes.

Facebook doit se faire des soucis. Dernièrement, j'étais en train de dire que des utilisateurs voyaient des annonces sur les cigarette à la cannabis.

Le réseau social cherche des solutions pour ses utilisateurs. Il souhaite avoir une communauté seine et sûre.

Je pense qu'il y a du boulot du côté la. Étant moi même utilisateur du réseau social, de nombreuses conditions ne sont pas respectées, surtout les droits d'auteurs.

Le ministre de la Justice de New York, encourage les autres réseaux sociaux à faire la même chose pour les utilisateurs.

Haut de page