Le petit oiseau Twitter bloqué en Turquie

Photo de l'oiseau de Twitter avec des gros yeux


Une décision suite à la publication de contenus téléphoniques


Le petit oiseau bleu doit se faire des soucis. Twitter n'est plus disponible en Turquie après la décision du premier ministre.

C'est jeudi 20 mars 2014 que celui-ci décide de couper les ailes de Twitter. Il bloque l'accès au réseau social à une semaine des élections municipales turc.

Recep Tayyip Erdogan dit qu'il se moque de ce que pourra dire la communauté internationale. C'est lors d'un rassemblement qu'il criait fort ce qui est dit plus haut.

La décision est prise après qu'il y a eu des enregistrements d'écoutes téléphoniques. Les écoutes mettaient le premier ministre en cause dans un scandale de corruption.

Avant la censure le gouvernement avait demandé au réseau social Twitter, de supprimer les contenus diffusés sur sa plate-forme.

Twitter n'aurait pas appliqué les injonctions judiciaires. Finalement le gouvernement bloque l'oiseau bleu, celui-ci ne siffle plus en Turquie.

La premier ministre avait menacé d'interdire la plate-forme de vidéos Youtube qui appartient à Google et même le réseau social Facebook.

C'est de la ou les premiers enregistrements avaient été ajoutés

Atteinte à la liberté d'expression


Image de Twitter dans un anneau


Mon petit oiseau que j'adore se prive donc de milliers d'utilisateurs.

Enfin ! Le pire c'est de priver justement les utilisateurs d'un ou de plusieurs outils qui permettent de communiquer les uns avec les autres.

Twitter serait en train d'examiner le souci et des responsables disent comment contourner le blocage de la Turquie.

Il suffit d'utiliser le service SMS. Il serait également possible d'utiliser d'autres serveurs, nous pouvons aussi utiliser des autres réseaux VPN.

L'action intervient après le vote de la loi qui renforce le contrôle de l'Internet dans le pays. Après Twitter a qui le tour ?

Beaucoup disent que c'est une décision inutile et lâche et que c'est une atteinte à la liberté d'expression.

Haut de page