Facebook pourrait forcer les utilisateurs à utiliser Facebook Messenger

Image d'une lettre


Certains utilisateurs reçoivent déjà des notifications


Le réseau social numéro 1 Facebook serait en train de notifier ses utilisateurs, pour qu'ils téléchargent l'application Facebook Messenger.

Facebook ne proposera plus la possibilité d'envoyer ou de recevoir des messages sur l'application Facebook pour Android et iOS.

Il oblige ses utilisateurs à utiliser l'application Facebook Messenger. Jusqu'à maintenant, il était possible d'échanger facilement sans devoir la télécharger.

L'utilisateur pouvait échanger des messages privés en se servant uniquement de l'application Facebook.

Lorsqu'il télécharge l'application Messenger, l'utilisateur est redirigé vers l'application optimisée pour la messagerie.

Pour ce qui me concerne, ça fait un bon moment qu'il me propose de télécharger cette fameuse application.

Jusqu'à maintenant je refuse, mais je crois que je vais devoir la mettre ou ne plus utiliser le réseau social.

Beaucoup de gens pensent que son application Messenger est pratique. Il est aussi plus intrusif, sur l'écran de l'appareil mobile.

Modifier les habitudes des gens


Photo arobase


Je ne suis pas certain que changer les habitudes des utilisateurs, fera plaisir à tous.

Mettre plusieurs applications en même temps, mangera beaucoup de mémoire ram. Cela risque de provoquer une insuffisance au niveau de la mémoire du mobile.

Certains utilisateurs préfèrent utiliser une seule application au lieu de devoir gérer plus de choses.

Les français et autres pays de l'Europe, reçoivent déjà les notifications. Facebook Messenger offre la plupart des fonctionnalités des concurrents.

Mais pourquoi Facebook veut-il que nous utilisons son application ? Parce qu'il s'est probablement aperçu qu'il avait des meilleurs résultats avec Messenger.

Enfin ! Je veux dire au niveau des échanges. Facebook pense aussi sur l'application autonome améliorera l'expérience des utilisateurs.

Il ne reste plus qu'a voir si les utilisateurs ne bouderont pas le réseau social.

Haut de page