Google contre attaque les sites de médias en Allemagne



La sanction est grave puisqu'il supprimera les aperçus


Le moteur de recherche Google va retirer des aperçus des résultats, des différents groupes de presse puis des médias qui voulaient de l'argent.

C'est une grande punition pour avoir fait des bruits importants. C'est à partir du mercredi 9 octobre 2014 qu'il rentrera en action.

Il retirera de ses résultats entre 200 et 250 sites de presse et de médias de l'Allemagne. La sanction pourra peut-être se poursuivre dans d'autres pays.

C'est ce qu'annonce le directeur de Google Allemagne sur Twitter. Les médias visés sont membres de VG Media.. 170 sites journaux seront touchés.

Nous aurons aussi 20 sites de télévisions puis 59 sites de radio. VG Media avait déposé une plainte contre Google (Et autres moteurs) au mois de juin 2014.

Il avait déposé une plainte pour non respect de la propriété intellectuelle. Les membres voulaient une rémunération pour l'utilisation d'un petit extrait.

Il faut savoir que Google donne pourtant beaucoup de visiteurs aux sites d'information. Ça représente au moins un demi-milliard de clics.

C'est une revanche pour ce qu'il s'est passé




Comme je disais un peu plus haut, Google donne aux sites d'actualité de nombreux visiteurs. Il y a une forte visibilité par exemple dans la partie actualité.

Il apporte un demi-milliard de clics sur les sites d'actualité Allemands. Évidement le fait de donner autant de visiteurs, ça permet de générer de l'argent.

Le directeur allemand dit que Google aurait apporté un milliard d'euros de revenus sur ses outils publicitaires. J'aimerai bien en avoir un peu plus moi parce que..

Je ne vais pas cacher que ce n'est pas le nirvana sur mon Google AdSense. Pour ce qui concerne l'Allemagne, ce n'est pas leur première action contre la firme.

Ils voulaient mettre une taxe Google il y a près de deux ans de ça. Plusieurs autres pays voulaient instaurer la fameuse taxe.

Google avait commencé par supprimer des sites de presse belges de ses résultats. Tout cela s'est produit sur plusieurs mois.

Ceux qui n'ont pas porté plainte n'auront pas une suppression. C'est un peu mettre la pression pour que les médias arrêtent d'embêter Google.

Hélas, c'est un jeu sans fin.. ils se lancent des piques.

Haut de page