Google teste un service de consultation médicale en ligne

Potion magique avec une valise


L'internaute pourra se mettre rapidement en relation avec un médecin


Une nouvelle fonctionnalité est en teste dans la version anglaise de l'outil de recherche de Google. Il y aurait une possibilité de contacter un médecin.

La santé est au cœur de la stratégie de Google. Après les lentilles de contact connectées qui sont utiles pour les diabétiques, il y a le projet Baseline Study.

C'est un projet qui collecte des informations sur l'ADN. Ça permet de déterminer le profil type du patient. Google avait fait aussi le rachat de Lift Labs.

Google est conscient des nombreuses recherches des millions de gens. Ils recherchent des informations sur une maladie, Google veut guider encore mieux les internautes.

Parce que lorsque ça arrive, les internautes sont plus ou moins désorientés. Ils ne savent plus quoi choisir dans les résultats des sites Web spécialisés.

Google pourrait mettre un service de consultation en ligne qui permet de mettre en relation l'internaute avec un médecin.

Le système permettra de trouver rapidement une solution.

Un service de santé très intéressant pour les internautes




L'automédication est une démarche que beaucoup d'internautes essayent de faire lorsqu'il y a un problème de santé, mais ça peut s'avérer dangereux.

Aucun site Internet ne pourra vraiment remplacer un médecin.

Lors que nous tapons douleur au genou, Google est capable de comprendre la recherche liée à un symptôme.

Le service serait gratuit mais c'est en version test. Une fenêtre avec un chat vidéo s'ouvre et nous avons un médecin.

Lorsque le service sera disponible partout, celui-ci risque de devenir payant.

Le fait que c'est en ligne, peut-être que la consultation sera moins onéreuse qu'une visite physique chez le médecin.

La réponse sera simple et très rapide ! Ça fait économiser de l'essence au docteur ou à la personne qui consulte, puisqu'elle ne se déplacera pas avec sa voiture.

Le service pourrait bien voir le jour en France et autres pays de l'Union européenne.

Haut de page