Google inquiété par une loi menace de fermer son portail d'infomation

Google avec un fond noir


La loi espagnol est en cours d'adoption, il risque peut-être de fermer son portail d'actualité si le texte passe


Une loi espagnole sur la propriété intellectuelle fait grincer les dents de Google. La loi en question est en cours d'adoption, elle inquiète Google.

Il s'agirait de la taxe Google qui concerne aussi d'autres groupes comme Yahoo, le réseau social Facebook ou encore Twitter.

Eric Schmidt essaye actuellement d'éteindre l'incendie en Allemagne, un gros combat entre lui puis les éditeurs de presse.

A peine le feu qui s'éteint, un autre incendie se déclare en Espagne. Le texte en Espagne prévoit d'instaurer une contribution payée par agrégateurs.

Il devra contribuer à la diffusion des infos dans sa partie (Actualités) Google utilise en effet les informations diffusées sur les médias, journaux.. pour cette partie.

En échange, Google offre une bonne visibilité et donc des visiteurs. Le trafic qu'il apporte amène indirectement des revenus, puisque les visiteurs cliquent sur la pub.

Il semblerait d'ailleurs sur le CPC (Le coût par clic) serait en baisse. Les éditeurs devront certainement accumuler Google AdSense avec d'autres choses.

Il suffit ensuite d'accumuler tout cela avec une pénalité et le site risque de fermer. C'est bien dommage lorsque nous voyons certains sites de qualités qui ferment.

Il n'est pas le seul concerné par l'événement mais c'est surnommé la taxe Google




Google propose la partie (Actualités) comme Yahoo qui propose Yahoo ! News.

Dans un premier temps.. nous ne pouvons pas dire que c'est du contenus uniques, puisqu'ils proviennent d'autres sites.

Lorsque nous touchons la ou il ne faut pas, bien certains ne sont pas contents. Google aurait menacé de fermer son portail d'information en Espagne si ça passe.

Selon les espagnoles, la compensation est incontournable. Pour ce qui concerne la menace de fermer le portail, il est dit que toute entreprise est libre.

Il aurait une réunion à huis-clôt entre les responsables de Google puis des hauts responsables du gouvernement espagnol.

Les éditeurs de presse de l'UE sont en train de batailler avec le géant Américain. Certains l'accusent d'abus de position dominante.

Haut de page