Google et son nouveau ranking puis les sanctions envers les sites sensibles

Google avec des petites étoiles


Google augmentera les mesures contre le piratage de contenus


Google vient de mettre en ligne un rapport sur la lutte contre le piratage sur Internet. Il explique dans un document les diverses techniques qu'il utilise.

Cela permet de ne pas référencer les sites pirates. Il est annoncé plusieurs mesures pour lutter et promouvoir les offres légales.

Il sanctionnera les sites qui font de l'abus.

Pour favoriser les offres légales au lieu du contraire, la première mesure consiste à la mise en place d'un nouvelle offre publicitaire.

Une mesure déjà active aux États-Unis mais pas encore en France.

Il y aura un cadre d’où se trouvera les offres légales, il sera de cette manière possible d’accéder aux contenus que l'utilisateur recherche.

Il offrira un bonus referencement aux sites légaux via le format publicitaire. Ça permettra aussi d'éviter d'utiliser son moteur a des fins de piratage.

Les internautes trouveront donc plus facilement les offres légales. Les sites illégaux qui proposent des contenus piratés, se verront déclasser.

Cela ne s'arrêtera pas la ! Bien au contraire ça va beaucoup plus loin




Google ira beaucoup plus loin de ce que je viens de te faire lire plus haut. Il supprimera les mots clés qui permettent de trouver les contenus illégaux.

Pour y parvenir ! La firme de Mountain View, modifiera l’algorithme. Certains thermes disparaîtront de son outil de recherche.

Ce n'est pas méchant ! C'est juste que les thermes ne permettront plus de rediriger l'internaute vers les sites illégaux.

Il pourra même faire baisser le ranking des sites ou la DMCA a fait de nombreuses demandes. Les mesures doivent bientôt se déployer aux États-Unis.

Il est dit qu'au mois d'octobre 2014, ils venaient d'améliorer le signal de rétrogradation DMCA en recherche.

Ils racontent qu'une année représentent des millions de demandes pour supprimer des contenus parce que certains ne sont pas titulaires de droits.

Il y a plus de 60 billions d'adresses sur le Web, une toute petite partie des milliers de milliards violent le droit d'auteur.

Heureusement qu'il y a la coopération des titulaires de droits, il ne serait pas possible que Google puisse les identifier tout seul.

Une fois le déploiement des mesures la bas, elles seront également mises pour l'ensemble des utilisateurs.

Haut de page